mercredi 6 septembre 2017

Jacques Expert - Hortense

Editions Sonatine / Le livre de Poche
318 / 347 pages
20 € / 7.60 €




Arrêtez-moi si je me trompe mais, une chronique ça sert bien à donner son avis, non ? 
Alors comment est-ce que je vais pouvoir vous chroniquer un livre sur lequel je n'arrive pas à me faire un avis ?


L'histoire :

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »



2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


L'extrait :

" Je me suis traînée jusqu'à mon lit, à bout de fatigue. Ma nuit fut hantée de cauchemars, j'entendais Hortense dire que je n'étais pas sa mère, que son père était un héros, qu'elle ne voulait pas de moi, l'étrangère qui l'avait abandonnée. Elle me traitait de vieille folle. Elle répétait qu'elle ne m'aimait pas et ne m'aimerait jamais."

Mon avis :

Je vous prie par avance d'excuser mon manque de clarté pour cette chronique. Il faut dire que comme c'est un peu flou dans ma tête, ça risque d'être un peu flou ici aussi. Logique, non ?

Hortense c'est l'histoire d'une mère célibataire folle d'amour pour sa fille et qui va sombrer petit à petit suite à la disparition de son unique enfant. Jusque là c'est assez classique. 
Mais là où tout va basculer, c'est le jour où Sophie va retrouver sa petite Hortense, bien grandie mais tellement reconnaissable.

Le livre ne débute pas directement par l'histoire de Sophie mais par des témoignages de ses proches. Ils évoquent des événements dont on ne prendra connaissance qu'en fin de récit. C'est le point qui m'a le plus plu dans ce livre, celui qui a vraiment attisé ma curiosité de lectrice.
Par la suite, les chapitres alternent entre le point de vue de Sophie et celui de la supposée Hortense qui se prénomme désormais Emmanuelle.

Rien d'extraordinaire au fil des pages. Sophie va faire connaissance avec sa fille sans lui révéler qui elle est. L'auteur nous place dans la tête des deux femmes, nous donne deux points de vue pour nous faire douter : est-ce bien Hortense ? Sophie a t'elle perdu la raison ? 
Ces deux questions resteront sans réponse jusqu'au dernier chapitre. Et autant dire qu'on change d'avis plusieurs fois. En quelques minutes je suis passée de "mais bien sûr c'est Hortense" à "non c'est clairement pas elle" et pour finir à "ben en fait j'en sais trop rien".
En bref, l'histoire est fluide et j'ai sacrifié quelques heures de sommeil pour enfin savoir la vérité.

Et on en arrive au dernier chapitre, celui de la discorde. Jusque là, mon avis était plutôt positif. Rien d'extraordinaire niveau personnages mais un bon retournement de cerveau quand même. 
En quelques pages seulement, l'explication tombe. Et même si elle m'avait traversé l'esprit à un moment, je ne voyais pas comment l'auteur pourrait mettre en place une telle fin. Pourtant il l'a fait d'une manière inattendue et parfaitement dans l'ambiance.
Là où j'ai été déçue, c'est justement que l'explication tient en quelques pages seulement. D'ailleurs on ne peut pas vraiment parler d'explication. J'ai dû me refaire la totalité de l'histoire (adieu la bonne nuit de repos, bonjour les cernes) pour comprendre comment on a pu en arriver là. 

En refermant ce livre, j'étais perdue. Après un temps de réflexion, je me suis quand même fait un avis un peu plus tranché. Laissez-moi vous dire qu'il est positif. 
Cette histoire m'a mis la tête à l'envers, ce qui est exactement ce que j'attend d'un thriller. Et même cette fin beaucoup trop rapide à mon goût prend tout son sens maintenant. Je pense que l'auteur a voulu nous laisser ce sentiment de manque d'explication pour que le lecteur trouve lui-même le cheminement. Un coup de maître. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire